© tous droits réservés

  • Facebook Social Icon

Thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Je m'occupe essentiellement des thérapies cognitives et comportementalistes. 

Ces thérapies visent à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. Elles sont donc orientées vers l’action. Ainsi, le travail du thérapeute vis-à-vis du patient consiste à l’informer sur les mécanismes de ses troubles, à lui transmettre les compétences nécessaires pour surmonter ses difficultés, et à lui proposer un ensemble de stratégies et techniques concrètes afin de répondre de façon réaliste aux situations sources de souffrance. Ces différents types d’intervention ont un impact sur les différents niveaux de fonctionnement des troubles psychologiques et des symptômes qui leurs sont associés : les comportements, les pensées/cognitions, et les émotions. 

Pourquoi les thérapies cognitives et comportementales? (TCC)

Les TCC offrent de nouveaux moyens d’actions efficaces pour le traitement de troubles variés comme les phobies, les troubles anxieux, les troubles dépressifs et les dysfonctions sexuelles. Elles sont aussi utilisées dans le domaine de la médecine comportementale visant à instaurer et à maintenir des comportements favorables à la santé : gestion du stress, réduction des comportements tabagiques et alcooliques, amélioration de l’observance médicamenteuse et prévention.

Enrichies des approches cognitives, les thérapies comportementales tiennent compte non seulement du comportement observable d’un individu mais aussi de ses émotions, des idées qu’il se fait à propos de lui-même, de son avenir et de son environnement. 

Les TCC se distinguent des autres thérapies par certaines caractéristiques:

 

* l’accent est mis sur les causes actuelles du comportement problème plus que sur les causes inconscientes ;

 
* le changement durable du comportement est considéré comme un critère majeur de réussite de la thérapie ;


* les procédures de traitement sont décrites objectivement et sont donc reproductibles par d’autres thérapeutes pour des patients ayant des difficultés similaires. Elles sont scientifiquement validées. Par exemple,  il a été démontré que les thérapies comportementales et cognitives sont aussi efficaces que les médicaments dans la prise en charge de la dépression et des troubles anxieux. De nombreuses études attestent de l’efficacité des TCC, en particulier dans la prise en charge des troubles dépressifs (dépression, maniaco-dépression), des troubles anxieux (TAG, phobies, trouble panique, TOC, PTSD), des troubles des conduites alimentaires, ainsi que des troubles addictifs (alcoolisme, toxicomanies, cyberaddictions, etc.). CF le rapport de l’INSERM sur l’efficacité des psychothérapies.

De nombreuses techniques permettent de venir en aide à un grand nombre de patients : relaxation, désensibilisation systématique, techniques d’exposition variées, entraînement aux habiletés sociales, etc.

 Tout cela passe un étroit travail de collaboration patient/thérapeute. La définition des objectifs de la prise en charge, tout comme l’élaboration des stratégies de résolution de problème, s'effectuent conjointement. Le thérapeute, bien qu’ayant comme objectif de diminuer l’intensité des symptômes, s’efforce avant tout de respecter le rythme de progression de la thérapie.