© tous droits réservés

  • Facebook Social Icon

Je m'occupe essentiellement des thérapies cognitives et comportementalistes. 

Ces thérapies visent à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. Elles sont donc orientées vers l’action. Ainsi, le travail du thérapeute vis-à-vis du patient consiste à l’informer sur les mécanismes de ses troubles, à lui transmettre les compétences nécessaires pour surmonter ses difficultés, et à lui proposer un ensemble de stratégies et techniques concrètes afin de répondre de façon réaliste aux situations sources de souffrance. Ces différents types d’intervention ont un impact sur les différents niveaux de fonctionnement des troubles psychologiques et des symptômes qui leurs sont associés : les comportements, les pensées/cognitions, et les émotions. 

Pourquoi les thérapies cognitives et comportementales? (TCC)

Les TCC offrent de nouveaux moyens d’actions efficaces pour le traitement de troubles variés comme les phobies, les troubles anxieux, les troubles dépressifs et les dysfonctions sexuelles. Elles sont aussi utilisées dans le domaine de la médecine comportementale visant à instaurer et à maintenir des comportements favorables à la santé : gestion du stress, réduction des comportements tabagiques et alcooliques, amélioration de l’observance médicamenteuse et prévention.

Enrichies des approches cognitives, les thérapies comportementales tiennent compte non seulement du comportement observable d’un individu mais aussi de ses émotions, des idées qu’il se fait à propos de lui-même, de son avenir et de son environnement. 

Les TCC se distinguent des autres thérapies par certaines caractéristiques:

 

* l’accent est mis sur les causes actuelles du comportement problème plus que sur les causes inconscientes ;

 
* le changement durable du comportement est considéré comme un critère majeur de réussite de la thérapie ;


* les procédures de traitement sont décrites objectivement et sont donc reproductibles par d’autres thérapeutes pour des patients ayant des difficultés similaires. Elles sont scientifiquement validées. Par exemple,  il a été démontré que les thérapies comportementales et cognitives sont aussi efficaces que les médicaments dans la prise en charge de la dépression et des troubles anxieux. De nombreuses études attestent de l’efficacité des TCC, en particulier dans la prise en charge des troubles dépressifs (dépression, maniaco-dépression), des troubles anxieux (TAG, phobies, trouble panique, TOC, PTSD), des troubles des conduites alimentaires, ainsi que des troubles addictifs (alcoolisme, toxicomanies, cyberaddictions, etc.). CF le rapport de l’INSERM sur l’efficacité des psychothérapies.

De nombreuses techniques permettent de venir en aide à un grand nombre de patients : relaxation, désensibilisation systématique, techniques d’exposition variées, entraînement aux habiletés sociales, etc.

 Tout cela passe un étroit travail de collaboration patient/thérapeute. La définition des objectifs de la prise en charge, tout comme l’élaboration des stratégies de résolution de problème, s'effectuent conjointement. Le thérapeute, bien qu’ayant comme objectif de diminuer l’intensité des symptômes, s’efforce avant tout de respecter le rythme de progression de la thérapie.

Thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Thérapies à la réalité virtuelle (TERV)

Cohérence cardiaque

Plus de 12 millions de Français souffrent aujourd'hui de phobies à différents degrés plus ou moins invalidants. Ils peuvent se confronter à l’objet de leur anxiété de manière douce et progressive grâce à la Thérapie en Réalité Virtuelle.

* Immergez vous de manière progressive face à l’objet de ma phobie:

Vous souffrez de phobies et/ou d'anxiété? Vous avez peur de prendre l'avion, des araignées, des piqûres, de parler en public... et cela vous gâche la vie?

Ne subissez plus vos peurs. Vous pouvez apprendre à les maîtriser et les dépasser.

Je dispose au cabinet d'un outil qui vous y aidera. Grâce à cet outil, je peux vous proposer une Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle. 

Cette thérapie se déroule sur environ huit à quinze séances, soit deux à quatre mois de traitement.

Les premières séances seront dédiées à l'apprentissage de la relaxation, la gestion de l'anxiété et l'affirmation de soi. Lors des séances suivantes, vous serez confrontés progressivement à votre phobie grâce à une exposition virtuelle. Lors de ces expositions virtuelles, je vous accompagnerai et c'est vous qui choisirez votre rythme. 

L’exposition des patients dans un environnement anxiogène, ainsi que l’accompagnement du thérapeute pendant chaque séance, permet aux patients de mieux gérer les situations de la vie courante.

  • Acrophobie : peur des hauteurs

  • Agoraphobie : peur des lieux publics, espaces ouverts

  • Arachnophobie : peur des araignées

  • Aviophobie : peur de l’avion

  • Claustrophobie : peur des espaces clos

  • Glossophobie : peur de parler devant un public

  • Ochlophobie : peur de la foule

  • « Bélénophobie: peur des aiguilles »

  • La peur de parler en public

  • La peur de conduire

  • La peur des pigeons

  • La peur des chiens

  • La peur des chats

  • Relaxation

  • Addictions: tabac, alcool

  • Troubles du comportement alimentaire

La TERV permet de vous exposer à des situtations anxiogènes tout en sécurité et en vous  exposant de manière graduelle à l’objet de votre trouble.

Le logiciel thérapeutique de réalité virtuelle dont je suis équipée est un dispositif médical CE de classe 1.

* Diminuez votre stress, votre sensation de douleur et parvenez au lâcher prise à la détente, gérez vos émotions,  relaxez vous   ( CF possibilité de formule  forfait "Bien être" sans Thérapie)

 .

liens : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/07/14/des-therapies-en-realite-virtuelle-pour-surmonter-ses-phobies_4969516_4408996.html

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/vaincre-ses-phobies-grace-a-la-realite-virtuelle-816067.html

http://www.lci.fr/high-tech/jt20h-la-realite-virtuelle-pour-faire-quoi-au-quotidien-2008365.html

Du bord de plage à la forêt, en passant par l’univers marin, plein de nouvelles solutions vous  permettant de « lâcher prise » plus rapidement et de focaliser votre attention sur les vidéos proposées (les 4 éléments terre, eau, air et feu sont repris dans les environnements virtuels)

 

Avec plus de 10 paysages différents accompagnés de divers environnements sonores relaxants, je vous propose et vous invite à découvrir mes séances "Bien être" et le forfait "Bien être". 

Technologie pour optimiser la performance, l'apprentissage et la santé. Pour s'y aider, je suis équipée d'un logiciel de biofeedback. Le principe est simple: un capteur relié à votre index collecte des données biométriques (battements cardiaques par exemple).

Débloquer votre  capacité de guérir 

Gérer votre stress et votre anxiété

Développer votre optimisme

Augmenter votre performance 

Développer votre pouvoir d'exceller

Optimiser vos capacités d'apprentissage 

Améliorer vos facultés de concentration 

Augmenter votre performance

Augmenter vos capacités de développement

Ne plus se laisser dépasser par ses émotions

 

 

 

* Comprendre la cohérence cardiaque pour mieux gérer le stress et ses émotions

Dans la vie moderne, nous faisons référence au cœur dans de nombreux contextes : nous donnons du « cœur » à l’ouvrage, quelque-chose nous tient à « cœur », nous écoutons notre « cœur », nous sommes de tout « cœur » avec quelqu'un, nous parlons à « cœur ouvert »…

 

Dans ces expressions courantes, le mot cœur ne désigne pas l’organe biologique, une pompe qui, à chaque seconde, fournit l’oxygène et les nutriments du sang à toutes les cellules du corps. La différence entre la définition physique du cœur et sa définition émotionnelle est enracinée dans le clivage entre le corps et l’esprit.

Cette division était omniprésente dans la médecine, mais les recherches de ces dernières années tendent à démontrer que les interactions entre nos émotions et notre corps sont très nombreuses et leurs impacts non négligeables. Depuis quelques décennies déjà, des professionnels de la santé préoccupés par ces interactions ont réagi en développant des domaines tels que la psychosomatique, la médecine du comportement ou la psycho neuro-immunologie.

Aujourd’hui, la recherche a démontré que le cœur est plus qu’une simple pompe physique. Il est un organe rythmique très réactif à nos émotions. Qui n’a jamais eu le cœur qui « palpite » après de grandes frayeurs ou de grandes joies ?

Les 40.000 neurones autonomes du coeur ("le petit cerveau du coeur") et le cerveau émotionnel sont étroitement connectés l’un à l’autre. Il s’agit d’un véritable système coeur-cerveau dans lequel le coeur joue un rôle considérable. En apprivoisant directement le coeur, on peut commencer à apprivoiser ses émotions. Il faut apprendre à faire entrer son rythme cardiaque en "cohérence" et éviter le "chaos" dans lequel il est habituellement. Le chaos est associé au stress et aux états dépressifs. Il est aussi précurseur d’hypertension artérielle, de maladie cardiaque et même de l’augmentation de la mortalité de toutes causes. 

* Le concept de cohérence

Le concept de cohérence cardiaque est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neuro-cardiologie. Il est apparu aux Etats-Unis il y a une dizaine d’années, lorsque son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath. Il a notamment été montré que cette méthode a de nombreux bénéfices sur la santé, un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et permettait de s’affranchir des médicaments types anxiolytiques ou antidépresseurs.

De plus en plus répandue en France, la méthode de la cohérence cardiaque se développe aujourd'hui au delà de la sphère médicale, notamment grâce à l'implantation de HeartMath FRANCE, filiale de PI Conseil, qui informe, forme et assure le suivi des travaux de recherche dans le domaine dans toute l'Europe francophone, sous la direction de Charly Cungi.

* S'entraîner à la cohérence cardiaque

Cette technique simple donne d’excellents résultats avec un entraînement régulier afin d’en tirer un maximum de bénéfices et d’y recourir de manière spontanée. On parle d'ancrage des comportements de cohérence.

Pour s'y aider, je suis équipée d'un logiciel de biofeedback. Le principe est simple: un capteur relié à votre index collecte des données biométriques (battements cardiaques par exemple); les données sont ensuite traduites par le logiciel sous une forme graphique facilement interprétable à partir desquelles vous allez pouvoir vous entraîner et travailler.